[Stade Louis-Nicollin] Pour/Contre… avec Patrick Vignal (exclu MhscOnAir)

Cette semaine, nous lançons une chronique spéciale concernant le projet du Stade Louis-Nicollin. Pour ce fait, nous avons décidé d’interroger chaque candidat participant à l’élection municipale 2020 de Montpellier. Chacun d’entre eux nous a fait part de ses intentions.

Aujourd’hui, c’est au tour de Patrick Vignal (LREM).

Le nouveau stade, pour ou contre ?

C’est une question directe mais permettez-moi de ne pas répondre par oui ou par non. Je suis bien sûr pour un Stade Louis-Nicollin qui depuis 1974 a permis au football montpelliérain d’écrire ses plus belles pages. Je suis un supporteur du MHSC. Par contre, je ne serai pas le maire qui ment aux supporteurs. Annoncé dès la mort de Loulou, le projet de stade balbutie depuis, nous en sommes à sa quatrième localisation, le financement varie en dépit d’annonces aussi fracassantes qu’électoralistes, la seule certitude que j’ai sur ce dossier, c’est la volonté de Laurent d’avoir un nouveau stade.

Quel emplacement ?

Avant l’emplacement, je préfère parler du modèle de financement. Pour sa localisation, le Sud en bordure du boulevard urbain paraît avoir les préférences de Laurent. Il faudra alors rendre son accès évident et cela aura un coût. Je serai sur ce point naturellement facilitateur.

Quel financement ?

Depuis la construction de La Mosson, par étapes, je vous rappelle que pour le premier match de coupe d’Europe contre Benfica, toutes les tribunes n’étaient pas en dur, le modèle économique des clubs de foot a évolué. Longtemps les clubs étaient accueillis, seul l’AJA était propriétaire de l’Abbé Deschamps maintenant à l’exemple de l’OL, les clubs veulent être propriétaires de leur stade. Aujourd’hui, en tant que collectivité nous n’avons pas besoin d’un nouveau stade puisque nous en avons un, mais nous ne pouvons pas contraindre le club d’y rester s’il a le désir et les moyens de partir. Par contre, en tant que supporteur et maire, je suis attaché à ce que le MHSC joue à Montpellier à domicile.

En cas de construction du Stade Louis-Nicollin, que faire de l’actuel Stade de la Mosson ?

Premièrement, le départ ne se fera pas en un jour, nous aurons encore des victoires du MHSC à La Mosson. Deuxièmement, je suis attaché à protéger les investissements publics et je tiens à rappeler la décision visionnaire de Georges Frêche de refuser de candidater à l’organisation de l’Euro 2016 qui nous aurait conduit à de lourdes dépenses alors que les propriétaires du club veulent partir du site, c’est l’ancien organisateur de la coupe du monde de football qui vous le dit ! Je passe sur la récente rénovation des loges. Troisièmement, ce stade est un équipement important pour le quartier qui en profite peu, il faudra le réintégrer dans la vie du quartier. Pour faire cela, le plus simple c’est de faire un appel à projet et demander aux habitants leur avis. A Lyon, ils ont mis le club de rugby dans un Gerland retoiletté, moi je pensais vendre à Mohed le stade de rugby, s’il préfère La Mosson, pas de problèmes (rires). Plus sérieusement, nous déciderons ensemble, mais je m’engage à ce que La Mosson ne soit pas abandonnée. Je serai un bon maire qui ne ment pas aux supporters du MHSC !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *