Geoffrey Jourdren : “Il fallait que tout soit carré. Sinon, Emir Saphic vrillait”

Dans une interview accordée au quotidien sportif L’Equipe, l’ancien gardien du Montpellier Hérault Sport Club, Geoffrey Jourdren, a indiqué que le joueur le plus fou avec qui il avait joué était Emir Sphaic.

“Emir Spahic, mon défenseur. C’était le capitaine de la Bosnie, l’exigence poussée à l’extrême. Il avait des réactions un peu épidermiques parfois, hors sujet par rapport à la situation. Je l’ai vu retourner un vestiaire parce qu’il n’avait pas son slip. Il fallait que tout soit carré. Sinon, il vrillait. Mais il tenait la défense à lui tout seul la première année en Ligue 1 (2009-2010).”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *