Isaac Mbenza : “Être devenu titulaire à Montpellier la saison suivante était une grande fierté pour moi”

Interviewé par le média MHSC TV, l’attaquant d’Huddersfield, Isaac Mbenza, est revenu sur son passage au Montpellier Hérault Sport Club.

“Les dirigeants du MHSC m’avaient déjà contacté en juin 2016 et, quand ils sont revenus à la charge pour me faire venir en janvier 2017, je me suis dit que Dieu m’envoyait un signe et qu’il fallait vraiment que j’y aille Quand je suis arrivé, le club n’allait pas très bien sportivement. Pour ma part, je passais de Valenciennes où je jouais tous les matchs, à une position où je jouais moins au départ. C’était tout à fait normal mais difficile et j’ai eu la chance de rencontrer deux entraîneurs, Jean-Louis Gasset puis Michel Der Zakarian qui m’ont fait confiance et des joueurs autour de moi qui m’ont aidé. Être devenu titulaire à Montpellier la saison suivante était une grande fierté pour moi. J’en étais très heureux. Globalement, je garde un très bon souvenir de mon passage au club, avec des grands moments de joie. Ma période à Montpellier m’a fait changer de dimension, tout simplement. Avec le coach Der Zakarian, on ‘‘s’embrouillait’’ parfois parce que nous sommes des sanguins tous les deux, mais je pense aussi que c’était sa manière à lui de me montrer qu’il m’appréciait, qu’il croyait en moi, et moi que je l’appréciais également. Si j’osais la comparaison, c’est comme dans un couple, parfois ça ‘‘chauffe’’ un peu, mais le respect et l’estime étaient vraiment-là. J’ai rencontré des gens extraordinaires dans ce club et je ne l’oublierai jamais. L’effectif a beaucoup changé depuis mon départ, mais j’ai tout de même gardé contact avec Ambroise Oyongo, Pedro Mendes et Vito Hilton. Je regarde toujours les résultats du MHSC et, dès que je peux, j’essaie aussi de regarder les matchs. Je suis un passionné de football, je regarde beaucoup de rencontres à la télé, mais Montpellier a toujours une place particulière pour moi.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *