Le derby pour les jeunes pailladins après de multiples rebondissements (résumé)

Sous une pluie battante, les U19 Nationaux du Montpellier Hérault Sport Club recevaient le Nîmes Olympique à Grammont en ce dimanche après-midi. Les hommes de Fred Garny se sont imposés (4-3) à la suite d’un scénario incroyable. Les buteurs pailladins sont Dylan Dalmasso (2*), Thomas Courcambeck et Redouane Halhal.

LA COMPO

Cozzella – Tchato Scordato Halhal – Ghilas Boudersa Nassar-Chouiter (Cornelie) Delaye (Courcambeck) Esteve – Wahi Dalmasso (Ben Achour)

RÉSUMÉ

Les pailladins ont le pied sur le ballon en début de match. Les nîmois procèdent par contre. Les conditions de jeu rendent difficiles la pratique d’un bon football. Mais les montpelliérains sont récompensés et ouvrent le score par Dylan Dalmasso suite à un bon centre d’Elye Wahi (1-0).  Dylan Dalmasso, encore lui, transforme un penalty une dizaine de minutes plus tard (2-0). Les nîmois ne s’avouent pas vaincus. Vincenzo Cozzella est obligé de donner de sa personne pour ne pas encaisser de but. Sur une sortie en dehors de la surface, le gardien italien éloigne le ballon de la tête mais sur le duel un nîmois lui met le pied sur l’arrière de la tête. Vincnzo Cozzella gémit de douleur et l’ailier droit nîmois s’en sortira avec un simple carton jaune. En fin de première mi-temps, sur un centre venant de la droite, le ballon retombe sur la main de Darick Ghilas. Ce dernier était dans la surface de réparation, l’arbitre siffle penalty. Le numéro 11 nîmois envoie le ballon dans la lucarne (2-1).
En seconde mi-temps, les jeunes pailladins jouent sur un faux rythme et n’arrivent pas à s’approcher des cages adversaires. Les nîmois parviennent alors à égaliser (2-2) et à même reprendre l’avantage (2-3). Les esprit s’échauffent au moment où le rythme du match baisse. Un joueur nîmois est d’ailleurs expulsé après avoir asséné un tacle violent à Dylan Scordato. Fred Garny procède alors à des changements. Thomas Courcambeck rentre notamment en jeu. Ce dernier égalise dans les dix dernières minutes à la suite d’un bon travail coté de gauche d’Elye Wahi qui lui adresse un très bon centre du pied gauche, le milieu de terrain pailladin n’a alors plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (3-3). Les montpelliérains poussent pour reprendre l’avantage. Dans les tous derniers instants, le MHSC obtient un coup franc excentré. Thomas Courcambeck le tire rentrant au niveau du point de penalty et une marrée montpelliéraine coupe la trajectoire. C’est finalement Redouane Halhal qui décoche une tête surpuissante pleine lucarne (4-3). L’arbitre sifflera la fin de match à la suite de l’explosion de joie des joueurs pailladins, du staff et du public venu nombreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *