Les pailladines s’inclinent face à l’ogre lyonnais (résumé)

Avant de partir en vacances pour passer les fêtes de fin d’année en famille, les joueuses du Montpellier Hérault Sport Club recevaient à Grammont l’ogre lyonnais en ce dimanche après-midi. Sous une pluie battante et sur un terrain bien boueux, les Pailladines se sont inclinées (0-5). Ce résultat lourd ne reflète pas la physionomie du match.

LA COMPO DES PAILLADINES

Murphy – Torrent, Sembrant, Puntigam, Karchaoui – Dekker, Toletti – Jakobsson, Cayman – Blackstenius, Le Bihan.

LE RÉSUMÉ DU MATCH

Les Pailladines avaient pris pour habitude de jouer à cinq défenseurs depuis leur début de saison compliqué et notamment lors des confrontations précédentes face à l’Olympique Lyonnais mais surprise au coup d’envoi puisque Jean-Louis Saez décide d’aligner une défense à quatre. En début de match, les Montpelliéraines jouent assez haut sur le terrain pour contrer la relance lyonnaise et prendre les attaquantes adverses au piège du hors jeu. C’est ce qu’elles réussissent plutôt bien. Les pailladines essayent également de se projeter rapidement vers l’avant en jouant dans le dos des latérales lyonnaises. Elles parviennent même à se créer des occasions. Concernant les Lyonnaises, elles butent sur le bloc montpelliérain. Elles déjouent et tergiversent au moment où elles sont dans des bonnes conditions pour tirer. Malheureusement, un peu avant la mi-temps, Lyon marque deux buts coup sur coup, deux buts inscrits avec des similitudes. En effet, l’internationale néerlandaise Van de Sanden débordent à deux reprises Sakina Karchaoui et adresse une première fois un centre sur Eugénie Le Sommer qui ne se prive pas pour tromper Casey Murphy (0-1, 38′) puis une seconde fois où son centre est dévié dans ses propres buts par Marion Torrent (0-2, 40′).  D’énormes efforts réduits en néant en deux minutes pour nos Montpelliéraines. Rageant !

En seconde période, les Pailladines sont fatiguées. Les lyonnaises en profitent. Lucy Bronze arrive trop facilement dans la surface de réparation. Elle tente alors un dribble puis se jette pour obtenir un penalty. L’arbitre siffle penalty sur une belle simulation. L’internationale française Wendie Renard le transforme malgré que Casey Murphy soit sur la trajectoire du ballon (0-3, 53′). A l’heure de jeu, Amel Majri élimine Sakina Karchaoui coté droit et dépose son centre sur la tête d’Hegerberg. La première Ballon d’Or du foot féminin smashe le ballon au fond des filets (0-4, 60′). Malgré des changements, les Montpelliéraines prennent un cinquième but par Maroszan en fin de match (0-5, 85’).

Crédit Photo : Montpellier HSC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *