Deux tiers des joueuses professionnelles ne veulent pas que la D1 Arkéma reprenne

Réuni ce jeudi, le Comex, l’instance suprême de la Fédération, tranchera sur la poursuite ou non des compétitions que la FFF organise, parmi lesquelles la D1 Arkema.

L’UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) a établi un communiqué officiel ce mercredi soir expliquant que les joueuses professionnelles “souhaitaient participer aux discussions  sur la gestion de la crise sanitaire et économique actuelle et tentent d’obtenir d’elle les informations susceptibles de nourrir leurs réflexions, notamment sur les retombées économiques d’une décision, forcément lourde de conséquences.” En effet, il n’y a aucun dialogue entre la FFF et les joueuses professionnelles depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Selon l’UNFP,  près de deux tiers des féminines ne souhaiteraient pas reprendre la compétition. “Un tiers à peine d’entre elles sont favorables à la poursuite de la saison.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *