Matis Carvalho : “J’espère faire mon trou à Montpellier” (exclu MhscOnAir)

Ses débuts à Montpellier, sa première en Ligue 1 face au Paris Saint-Germain, la suite de sa carrière… Le gardien de but du Montpellier Hérault Sport Club, Matis Carvalho, s’est confié, dans un entretien exclusif accordé à notre site www.mhsconair.com.

 

Bonjour Matis, comment vas-tu ?

Je vais très bien, je suis confiné. J’essaye de passer le temps comme je peux et d’être prêt pour la reprise.

Comment se passe tes journées en confinement ? Tu arrives à t’occuper ?

Oui, on a un programme que le club nous a donné. Je le suis à la lettre. J’ai la chance d’avoir de l’espace autour de moi pour m’occuper et éviter de tourner en rond.

J’imagine que tu dois être impatient de retrouver les terrains ?

Oui, ça fait un mois qu’on est confiné, ça commence à faire long. On a tous envie de reprendre le chemin de l’entraînement, mais bon, il faut que ça se fasse dans les meilleurs conditions possibles.

On va parler de Montpellier. L’été dernier tu as rejoint le MHSC après avoir passé trois saisons au centre de formation de Toulouse. Pourquoi avoir choisi Montpellier ?

J’étais en fin de contrat de formation à Toulouse. Les dirigeants de Montpellier m’ont appelé pour faire une proposition. Pour moi c’était le mieux au niveau sportif. C’est un bon club qui joue le haut du tableau chaque année, qui est installé dans le top 10, donc c’était le meilleur choix pour moi.

Comment le MHSC est venu te chercher ?

Je connais Teddy Richert. Il y a un travail avec les agents aussi, mais ils sont venus me contacter car je connais bien Teddy Richert de base.

Tu as signé un contrat professionnel dans l’Hérault. Pourquoi ne pas l’avoir fait avec le TFC ?

A Toulouse, Alain Casanova ne me voulait pas, donc ça ne s’est pas fait. Maintenant, on m’a donné ma chance à Montpellier.

Que retiens-tu de tes années passées en formation à Toulouse ?

Le TFC m’a permis de progresser. Ce sont de très bonnes années, avec les copains, le centre de formations… ce sont que des très bonnes années.

Il se dit que tu as signé pour un an avec deux années en option. C’est vrai ?

Non, j’ai signé que pour un an, donc le 30 juin je suis en fin de contrat, mais avec le confinement on ne sait pas trop comment ça va se passer, donc aucune négociation avec les dirigeants montpelliérains n’a eu lieu. On verra bien.

Tu es le troisième gardien de l’effectif de Michel Der Zakarian. Quelle est ta relation avec Geronimo Rulli et Dimitry Bertaud ?

Ça se passe très bien, on est tous les trois soudés. On forme une belle équipe avec Teddy Richert aussi. On essaye de tous se porter vers le haut.

Tu as fait tes premiers pas en Ligue 1 il y a quelques mois face au Paris Saint-Germain (défaite 5-0). J’imagine que tu avais une pression folle sur les épaules au moment de rentrer sur la pelouse ? Surtout que les conditions n’étaient pas les meilleures… (entré en début de match après l’exclusion de Dimitry Bertaud)

Oui, au moment où je dois rentrer la pression était important. C’est vrai que je ne suis pas rentré dans les meilleurs conditions pour une première, mais je travaille toute l’année pour ça, donc il fallait que je rentre et que je montre ce que je sais faire.

Ca doit quand même être impressionnant de faire ses débuts au Parc des Princes, non ?

C’est impressionnant. Le stade est impressionnant, le monde aussi c’est impressionnant, en plus je rentre face à des grosses stars. J’ai quand même réussi à faire quelques arrêts malgré la défaite 5-0, mais j’en garde un bon souvenir.

Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

Déjà de reprendre le foot, continuer un moment à Montpellier, j’espère. Je veux jouer, faire mon trou à Montpellier, dans n’importe quelle division que ce soit et continuer à progresser. Je suis encore jeune, j’ai le temps devant moi.

Pour terminer, as-tu un message à laisser au supporters montpelliérains ?

On espère vous retrouver le plus vite possible. On ne sait pas dans quelle condition on va reprendre, mais on espère vous retrouver nombreux lors de la reprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *