Morgane Nicoli : “J’aimerais connaître la Ligue des Champions à Montpellier” (exclu MhscOnAir)

Durant cette période difficile pour le football français à cause de la pandémie liée au coronavirus, Morgane Nicoli accepte de répondre aux questions de MHSC OnAir dans un entretien exclusif. La défenseur du Montpellier Hérault Sport Club se confie sur différents sujets. Le confinement, son retour au MHSC, la saison 2019-2020, ses objectifs pour la suite… Elle nous dit tout !

Bonjour Morgane, pour commencer, question basique, comment vas-tu ?

Tout va pour le mieux, le foot me manque beaucoup, mais je m’occupe beaucoup.

Comment as-tu géré le confinement ?

Au début pour le mieux, je suis rentrée en Corse à la campagne et profiter de ma famille. J’ai eu la chance d’être confiné avec mon copain. On a fait beaucoup de sport. En plus, il y a un stade pas loin de chez moi, on allait donc jouer au foot. On s’est également amusés très souvent aux cartes avec mes parents, et puis j’ai eu le bonheur de voir ma sœur et mon neveu qui est né il n’y a pas longtemps. Donc, je n’ai pas trop à me plaindre.  Il y a pire comme situation.

La FFF a mis fin à la saison de D1 Arkema fin avril, que penses-tu de cette décision ? Le championnat allemand va notamment reprendre en fin de semaine.

Dans un premier temps, j’ai d’abord été triste de ne pas reprendre, le foot me manquait, les matchs, la compétition et même Montpellier commençait à me manquer (rires). Mais c’est vrai qu’il était plus raisonnable d’arrêter le championnat pour des questions de santé pas seulement pour le virus, mais aussi après une si longue période sans activité c’est dangereux de reprendre sans une préparation adéquate. Et le temps ne laissait pas aux clubs la possibilité de mettre toutes les chances du côté des joueuses pour qu’elles se préservent des blessures. Donc, je pense que c’était une sage décision. 

Depuis l’annonce de l’officialisation de la fin du championnat, continues-tu à suivre un programme de sport particulier ? Ou es-tu déjà en vacances ?

Nous avons suivi un programme tout le long du confinement donc dès que le staff nous a mis en vacances j’ai coupé un peu mais je continue à aller courir 2/3 fois par semaine mais tranquille (rires).

Quel est ton avis sur les matches joués à huis-clos ? Serais-tu prête à jouer la saison 2020-2021 de cette façon ?

C’est vrai que c’est triste de jouer sans son public, mais s’il y a des normes sanitaires à respecter c’est que la « crise » le veut et je pense qu’il ne faut prendre ça à la légère. Même si oui, ça risque d’être vraiment triste comme ambiance.

Maintenant, revenons au sportif. La semaine dernière, la FFF a figé les classements. Le MHSC termine donc à la quatrième place du championnat. Es-tu satisfaite de cette position ?

Satisfaite non car ce n’est pas notre place. On ne peut pas se satisfaire de la 4ème place en sachant qu’elle n’est pas qualificative pour la Ligue des Champions.

Sur un plan personnel, comment juges-tu ta saison ?

En dent de scie je dirais. Il faut que j’apprenne à être plus régulière. J’ai pu faire de très bons matches comme de très mauvais.

Il y a tout juste un an, à la suite de ton prêt à Lille, tu nous avais accordé une interview et tu te projetais sur la saison à venir au MHSC, penses-tu que l’année au LOSC t’a été bénéfique ?

Je pense que mon passage au LOSC a été bénéfique sur tout les points. Humainement et sportivement j’ai beaucoup mûri.

A la dernière intersaison, Frédéric Mendy est devenu le nouveau coach de la section féminine. Que vous a-t-il apporté ?

Personnellement, je pense que Fred m’a apporté sur beaucoup de choses. Premièrement sur l’aspect défensif. Il est rare que je sorte d’un entraînement sans n’avoir rien appris. Il est dur mais juste. Il est capable de nous dire quand c’est mal mais aussi quand c’est bien.

Collectivement, je pense que nous jouons un football plus agréable à regarder. Je pensais que Fred ce n’était que la grinta, la soif de gagner, mais non c’est plus que ça. On travaille beaucoup la tactique aussi. C’est un coach complet. Son seul défaut je dirais c’est qu’il est fou (rires). Fred il me rappelle moi !

Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine ?

J’aimerais qu’on termine à une meilleure place pour qu’on puisse décrocher une place européenne. On travaille dur pour ça. On le mériterait.

Pour terminer, La saison prochaine, la troisième place de D1 Féminine sera qualificative pour la Ligue des Champions. On pourra te compter dans nos rangs pour amener la Paillade en Ligue des Champions ?

Évidemment. J’ai beaucoup de regret car l’année où on va en Ligue des Champions je suis blessée presque la totalité de la saison donc j’aimerais connaître la LDC à Montpellier, aujourd’hui c’est mon but premier. Je pense que c’est la plus belle des récompenses.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *