Jérôme Roussillon remercie le MHSC

Auprès de MHSC TV, L’ancien latéral gauche du Montpellier Hérault Sport Club, Jérôme Roussillon, est revenu sur ses années passées au sein du club pailladin. « Les deux premières ont été compliquées parce qu’on jouait le maintien. La troisième a été magnifique puisqu’on termine 10e avec deux beaux parcours en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. On aurait même pu jouer l’Europe, ça s’est joué à pas grand-chose. Le système de jeu me convenait très bien. Il y avait des super mecs comme Isaac Mbenza et Jonathan Ikoné. Le MHSC, c’est mon club de cœur. Quand ils sont venus me chercher à Sochaux, en janvier 2015, j’étais blessé depuis deux mois et ils m’ont fait signer quand même, ils m’ont fait confiance. Si je suis à Wolfsburg aujourd’hui c’est grâce à eux. Montpellier c’est plus qu’une famille. Je ne sais même pas comment le décrire. Je suis toujours en relation avec pas mal de mal de monde au club, notamment les kinés, et je suis évidemment toujours les résultats du club. L’année dernière, le MHSC a encore raté l’Europe de peu. Le plus rageant, c’est d’avoir perdu des points bêtes en fin de championnat. Cette année, la machine semble enclenchée puisque le club réalise de bellles performances à domicile, dont très belle victoire dans le derby contre Nîmes. J’étais d’ailleurs venu à la Mosson la saison dernière pour assister au derby. C’était mon premier et c’était dommage que je ne sois pas sur le terrain. C’était la première fois que je voyais le stade comme ça, j’étais impressionné. Même si je l’avais vu plein contre le PSG, ce n’était pas la même chose. Tactiquement, je trouve l’équipe très solide. De toute façon, avec ‘’papy Vito’’ derrière, elle ne peut être que solide (sourire). Le trio offensif fait également beaucoup de bien. »

Avant de conclure, le joueur de Wolsfburg a adressé un message aux dirigeants et supporters du MHSC. « Je leur ai déjà dit, mais, aux dirigeants, je leur dis une nouvelle fois merci pour tout. Quant aux supporters, je les remercie pour leur soutien et ces trois années magnifiques. Ils ont scandé mon nom quelques fois ; c’est un souvenir que je n’oublierai jamais. Ça m’a fait énormément plaisir. Ça paraît simple mais ‘’merci’’ est vraiment le mot qui résume tout. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *