Andy Delort veut briser la “malédiction du numéro 9”

Depuis de nombreuses années, le Montpellier Hérault Sport Club est touché par la “malédiction du numéro 9”.

En effet, les recrues pailladines qui ont choisi de continuer à porter ce numéro n’ont jamais dépassé la barre des 10 buts par saison, à l’image de Gaëtan Charbonnier, Mbaye Niang, Kévin Bérigaud, Mustapha Yatabaré… La liste est longue.

Même le direction sportif du MHSC, Bruno Carotti, a lui-même conseillé à Andy Delort, arrivé au club la saison dernière de ne pas choisir le neuf, comme l’indique le journaliste de France Bleu Hérault, Bertrand Queneutte, dans une édition du jour. Le Sétois avait donc opté pour le 11. Refuser le neuf, c’est d’ailleurs ce qu’avaient aussi fait Lucas Barrios, Younes Belhanda, Rémy Cabella, Toifilou Maoulida, Victor Hugo Montano, et même Olivier Giroud. Chacun ont atteint la barre des 10 buts minimum.

“Je veux qu’on dise : c’est le numéro à Delort”

Andy Delort a changé de maillot cet été et a décidé de porter le numéro 9 avec pour ambition de briser la malédiction. Mais celle-ci a l’air de persister… “Au départ non, je n’y croyais pas, mais après les deux penaltys ratés puis les deux buts refusés, je me suis dit c’est pas possible, je me suis mis à douter… Mais ça va changer, je vais essayer de mettre en valeur ce numéro 9. C’était un numéro maudit, je veux qu’on dise : c’est le numéro à Delort”, a déclaré l’attaquant de La Paillade.