Laurent Nicollin aimerait investir dans des clubs filiales tels que Castelnau, Lattes, le FC Sète mais…

Dans une interview accordée au journaliste Bérenger Tournier de Football Club 34, le Président Laurent Nicollin est revenu sur la possibilité un jour de quitter le club pailladin.

« Il y a plein de choses à faire. On pourrait imaginer la création de clubs filiales, mais nous n’avons pas le droit. D’un côté on veut bien mettre de l’argent, mais si le président de ce club fait n’importe quoi sans que nous ne puissions intervenir, c’est compliqué. Mon idée, c’était d’avoir un ou deux clubs partenaires, à nous. Demain, je peux acheter un club en Belgique, en Suisse ou en Italie, mais je n’ai pas le droit d’acheter un club filiale en France. C’est dommage car je préfèrerai investir à Castelnau, Lattes ou Sète pour créer une académie, développer la structure. On peut le faire, certes, mais sans que le club ne t’appartienne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *