Laurent Nicollin rappelle les réalités du football féminin

Interviewé par le journal L’Equipe, le Président du Montpellier Hérault Sport Club, Laurent Nicollin, rappelle les réalités du football féminin.

« Honnêtement, je ne le vois pas. Peut-être que si on arrive un jour à jouer une demi-finale de Coupe d’Europe, on réussira à avoir 10 000 personnes à la Mosson mais, même ça, ça me paraît loin. En attendant, ce serait déjà bien de réussir à faire venir 2 000 personnes à chaque match des filles. Or, pour l’instant, au domaine de Grammont, elles jouent devant 500 à 800 spectateurs maximum. C’est pour ça que comparer le salaire de Neymar à celui de Wendie Renard, ou comparer le montant des primes filles et garçons en cas de victoire au Mondial, est totalement absurde ! Je veux bien qu’on soit pour l’égalité mais, quelque part, quand on voit les rentrées financières, les sponsors et les droits télé pour les garçons, les filles ne font pas le même métier. Je ne peux pas les payer comme mes garçons. Et je ne peux pas non plus donner à mes joueuses le même salaire que Wendie Renard car je n’en ai pas les moyens. On a besoin d’aide, qu’on nous donne les armes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *