Laurent Nicollin se confie sur le feuilleton estival des gardiens de but à Montpellier

Dans un entretien accordé à nos confrères d’AP.com, le Président du Montpellier Hérault Sport Club, Laurent Nicollin, a évoqué le feuilleton estival des gardiens de but au MHSC. Benjamin Lecomte, Baptiste Reynet, Predrag Rajkovic, Dominik Livakovic, Robin Olsen, Geronimo Rulli… Le patron de La Paillade dit tout !

Lors du dernier mercato estival, Montpellier s’est montré très actif, que ce soit du côté des départs ou des arrivés. Mais, le dossier des gardiens de but à durer de nombreux mois. En effet, pour commencer, le club héraultais a vu Benjamin Lecomte rejoindre l’AS Monaco, après des négociations tardives. “Benjamin a toujours dit, que s’il avait une opportunité pour franchir un palier, il partirait ailleurs mais qu’il resterait à Montpellier avec plaisir si jamais. Je connais l’envie de mes joueurs, j’en sais plus que vous et je ne vous dis pas toujours tout. Mais il n’est jamais venu me voir directement, j’ai toujours très bien discuté avec ses agents et la conclusion était toujours la même, pour progresser et intégrer l’équipe de France, on lui a fait comprendre au niveau de la sélection, qu’il fallait qu’il soit dans un plus grand club. Pourquoi pas… Mais en tout cas, de mars à fin juin, nous n’avons pas reçu la moindre offre”, a-t-il déclaré. “10 jours avant la reprise, Monaco a débarqué. J’ai fixé mes attentes en précisant qu’il ne partirait pas sauf pour un montant impossible à refuser. Ça a été assez long, d’ailleurs, on a raté d’autres gardiens à cause de ça. Avant tout, sachez que c’est compliqué de garder un joueur qui a envie de partir ailleurs, mais à un moment, alors que ça n’avançait plus dans les négociations, j’ai proposé à ses agents d’offrir à Benjamin le salaire que proposait Monaco et de rester une année de plus. Il n’a pas été insensible, ça l’a touché, mais Monaco a fini par transmettre une offre acceptable. Maintenant, il faut se dire qu’on a récupéré un gardien à 1,5/2M€, qu’on l’a revendu 13M€ et qu’en prime, il a fait deux superbes saisons avec Montpellier. On le remercie et on l’accueillera avec grand plaisir quand il viendra avec Monaco.”

Ensuite, Laurent Nicollin s’est confié sur les noms de portier qui ont tourné du côté de La Paillade. Geronimo Rulli ne faisait pas partie des premières priorités… “Le premier qu’on a voulu, c’est facile, c’est le gardien qui a signé à Reims, Predrag Rajkovic. Il devait signer chez nous. Quand Monaco est entré en jeu pour Lecomte, j’ai fait jouer mes relations, j’ai appelé un agent intermédiaire, il me dit que Rennes et Reims sont sur le coup. J’y demande de gagner du temps le temps qu’on puisse vendre Benjamin mais il a fini à Reims… Après, j’ai appelé Baptiste Reynet pour savoir s’il souhaitait venir à Montpellier. Il nous a dit que ça serait avec grand plaisir. Ça a traîné car mon staff, je ne vais pas vous détailler les pour et les contres, préférait un autre joueur… On a aussi eu Livakovic, Olsen… On n’a jamais été sur Nardi. Il y a eu un gardien international suisse aussi mais je ne me souviens plus son nom”, a expliqué le Président du MHSC.

“Geronimo Rulli, on sent qu’il est heureux d’être ici”

Enfin, le Montpellier Hérault a réussi a faire signer un gardien, du nom de Geronimo Rulli. Arrivé en prêt en provenance de la Real Sociedad, le portier de 27 ans est heureux d’être dans le Sud de la France, et n’est pas venu à reculons comme le précisaient certains médias espagnols, ce qui a d’ailleurs énervé Laurent Nicollin. “Tout le monde dit des conneries, personne n’en est exempt. J’étais le premier choqué quand j’ai lu ça. Le gamin, un midi il s’est dit je vais voir Montpellier, il est venu de San Sebastian en voiture avec sa femme. Rien que ça… On ne va pas lui faire une statue non plus mais bon, ça prouve sa détermination. Bref, il n’est jamais venu à reculons et il était le premier à vouloir signer chez nous dès la mi-juillet. Le problème était avec le club espagnol et la nature du transfert”, a-t-il précisé, avant de parler de l’arrivée de l’international argentin. “On verra au mois de Mai ce qu’on fera, ou pas, mais ça ne dépendra pas du classement final comme j’ai pu l’entendre. Il faudra voir si on peut prendre en charge son salaire déjà, qui est très conséquent, et si on peut financièrement sortir 10M€. Après, ce montant, c’est ce qui est écrit sur les papiers. D’ici là, on peut toujours discuter avec la Real Sociedad et négocier pour le baisser. Mais d’abord, il faudra que lui ait l’envie de rester et nous de le garder. Il y a beaucoup de paramètres, et pour une majorité encore inconnue, avant de prendre une telle décision. Pour l’instant, il fait un très bon début de saison et s’il veut se projeter avec nous sur du long terme, ça sera avec grand plaisir. Aujourd’hui, on sent qu’il est heureux d’être ici. Déjà, quand il est arrivé ici, dès le premier contact, on a senti son enthousiasme.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *