Michel Mézy : « Rendre Montpellier européen était une fierté »

Il y a trente ans, le Montpellier Hérault Sport Club remportait le premier trophée de son histoire en battant en finale de Coupe de France le Racing Paris (2-1 ap) au Parc des Princes grâce à des buts de Laurent Blanc et de Kader Ferhaoui. Midi Libre consacre une double page sur cet événement dans son édition du jour. Michel Mézy témoigne. “C’était comme si c’était hier. Rendre Montpellier européen était une fierté. On pensait avoir fait le plus dur en battant Sainté en demie mais le Racing, promis à la D2, a éliminé l’OM et on devenait du coup favoris d’une finale qu’il fallait gagner.”

Le gardois n’en revenait pas de la foule énorme sur la Place de la Comédie. “Gagner la Coupe est un tout. Tu ne peux pas dissocier de la finale la victoire contre Nantes, ni ce premier tour compliqué contre Istres. On était soudés, forts. Et la récompense, c’est que tu donnes beaucoup de bonheur aux gens. Je n’en ai pris conscience que dans les jours qui ont suivi.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *