Mamadou Sakho, une recrue de premier choix pour Montpellier

C’était dans les tuyaux depuis quelques jours, c’est désormais officiel. Mamadou Sakho vient de s’engager avec le MHSC pour une durée de 3 ans. Laissé libre après la fin de son contrat à Crystal Palace, l’international français âgé de 31 ans va venir apporter toute son expérience à une défense héraultaise considérablement rajeunie après la fin de carrière de Vitorino Hilton et le départ de Daniel Congré.

Pur produit du centre de formation parisien, Mamadou Sakho fait ses débuts dans le club de la capitale à 17 ans. Son leadership naturel et son sens des responsabilités font de lui, dès son premier match en tant que titulaire, le plus jeune capitaine de l’histoire de la Ligue 1. Un début de carrière fort remarqué qui lui permet, en 2011, d’être élu meilleur espoir du championnat de France. En 2012-2013, il découvre la Ligue des Champions avec son club formateur mais, en forte concurrence avec Thiago Silva et Alex, il quitte le PSG pour rejoindre Liverpool. Sur les bords de la Mersey, il participe à plus de 50 rencontres de Premier League et contribue à une magnifique épopée qui mènera les Reds en finale de Ligue Europa en 2016. Ecarté de l’équipe première par Jürgen Klopp, il quitte le club en janvier 2017 pour rejoindre Crystal Palace où il devient alors à l’époque, pour la somme de 28 millions d’euros, le plus gros transfert de l’histoire du club. Après 4 saisons avec les Eagles, le voilà de retour dans le championnat de France.

International dans toutes les catégories de jeunes, le néo-pailladin a honoré 29 sélections sous les ordres de Laurent Blanc puis de Didier Deschamps. Son principal fait d’armes sous le maillot bleu se déroule un soir de Novembre 2013. Battue 2-0 en Ukraine au match aller, la France voit s’éloigner la Coupe du Monde qui se déroule quelques mois plus tard au Brésil. Au match retour, au terme d’une soirée folle, Mamadou Sakho inscrit un doublé qui qualifie l’équipe de France. Titulaire en défense centrale aux côtés de Raphaël Varane, Sakho et les Bleus sont éliminés par l’Allemagne, futur vainqueur de la compétition. La recrue montpelliéraine honore sa dernière sélection en novembre 2018.

Avec près de 400 matchs à son compteur, Olivier Dall’oglio et son staff miseront sans doute sur son vécu, ses qualités athlétiques et sa soif de revanche après une année où il a peu joué pour devenir le nouveau taulier de la défense montpelliéraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *