Des joueuses du MHSC approchées pour truquer des matches

Selon le quotidien sportif L’Équipe, plusieurs joueuses de D1 Arkema dont trois joueuses de la section féminine du Montpellier Hérault Sport Club ont reçu en début de saison des messages privés sur le réseau social Instagram pour leur proposer 100 000 euros en cryptomonnaie, contre le “trucage” d’une rencontre. Ce que le président pailladin, Laurent Nicollin, explique. « Une joueuse de l’équipe a reçu un message via son réseau privé Instagram et elle a alerté directement le club. De son côté, le club a fait part de cette tentative d’hameçonnage à la Fédération. On a alerté l’ensemble de notre effectif et il s’avère que deux autres joueuses de l’équipe avaient reçu le même type de messages, mais qu’elles ne l’avaient pas vu. Les enquêteurs sont venus entendre les trois joueuses la semaine dernière ». C’est également arrivé à d’autres joueurs évoluant dans des championnats étrangers.

La Fédération française de football (FFF) a été alerté par les clubs concernés. Selon le média français, une enquête a été ouverte et la Fédération française de football a porté plainte contre X.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *