Laurent Nicollin : “Ça me gênait de prêcher pour ma paroisse”

Laurent Nicollin, President of Montpellier during the Ligue 1 match between Nantes and Montpellier Herault SC at Stade de la Beaujoire on May 6, 2018 in Nantes, . (Photo by Eddy Lemaistre/Icon Sport via Getty Images)

Dans une interview accordée au média Le Figaro, le président du Montpellier Hérault Sport Club, Laurent Nicollin, a expliqué n’avoir pas pris par au vote pour le classement final de la saison 2019-2020 de Ligue 1.

“Chacun défend son club et son institution mais il faut savoir aussi prendre du recul. Dans les discussions à la LFP, je n’ai pas choisi l’option qui aurait pu avantager Montpellier et qu’on finisse 6e de Ligue 1. Je me suis abstenu lors du vote car j’étais partie-prenante et ça me gênait de prêcher pour ma paroisse, alors que c’est un manque à gagner de 5/6M€, ce qui n’est pas rien pour nous. Quand j’entendais certains évoquer une fin de championnat basée sur des algorithmes (Gérard Lopez, président de Lille), d’autres sur le fait d’avoir joué Paris déjà deux fois … On a eu des moments ubuesques. Vu la pandémie, ces comportements auraient pu être évités. Il faut savoir tirer un trait et avoir raison garder. S’il y a des recours juridiques dans les semaines à venir, on risque de ne pas être payé des prochains droits TV, et ça peut déclencher une nouvelle crise. On va me dire « si tu étais Toulouse ou Amiens (relégués en L2), tu la ramènerais aussi ». Je ne sais pas, enfin si, je sais. En étant dernier, avec une certaine décence, j’aurais fermé ma gueule. Je pense comme ça aujourd’hui, en vieillissant je deviendrais peut-être un gros con.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App