Pascal Olmeta raconte une anecdote avec Louis Nicollin

Il y a trente ans, le Montpellier Hérault Sport Club remportait le premier trophée de son histoire en battant en finale de Coupe de France le Racing Paris (2-1 ap) au Parc des Princes grâce à des buts de Laurent Blanc et de Kader Ferhaoui. Midi Libre consacre une double page sur cet événement dans son édition du jour. Et le quotidien régional a interviewé l’adversaire du club pailladin. L’ancien gardien du Racing, Pascal Olmeta, en a profité pour raconter une anecdote avec Louis Nicollin.

“Je n’ai aucune déception dans ma carrière. Toutes ces joies, je ne retiens que ça. Je revois encore Loulou heureux de cette victoire… Et puis, je vais te dire : j’étais en discussion avec lui pour signer à Montpellier. Quatre jours avant, j’étais dans son bureau. On avait discuté de tout et de rien. Entre lui et moi, ce n’était pas une histoire d’argent. Mais c’était Montpellier ou Marseille. J’ai signé à Marseille.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *